Ce site utilise des cookies pour améliorer votre navigation, pour permettre la mesure d'audience et à des fins publicitaires. Les données collectées peuvent être partagées avec des tiers.X
 
 
Forum de Choopeta
Administrateurs : vanille300
 
 Forum de Choopeta  Les chiens 

 Les parasites

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
vanille300
Administratrice
   Posté le 05-05-2006 à 19:22:22   Voir le profil de vanille300 (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à vanille300   

Avec l'arrivée du printemps, tiques et puces font inévitablement leur retour, n'épargnant ni les chiens, ni les chats. De nombreuses solutions existent, mais laquelle sera la mieux adaptée à votre animal ? Quand et comment ?

Avec les beaux jours ... les puces réapparaissent

C'est hélas bien connu, quand les beaux jours reviennent, les puces réapparaissent. Elles connaissent un pic de développement à cette période. Présentes toute l'année, elles apprécient tout particulièrement la remontée des températures.

Les chiens et chats "d'intérieur" sont les plus exposés, car ils sortent peu et restent dans un environnement chauffé où les puces peuvent proliférer sans problème.

Lorsque la puce a faim, elle monte sur votre animal, pond des œufs, qui deviennent des larves.

Celles-ci passent à l'état adulte lorsque les conditions sont favorables (principalement la température).

Une larve de puce peut survivre un an par terre ! C'est ce qu'on appelle couramment les puces de parquet.

Une fois qu'elles sont rassasiées sur un chien ou un chat, elles n'ont aucun scrupule à venir sur l'homme.

La présence de ce parasite n'est pas franchement douloureuse mais très gênante. Il faut donc agir vite !

La puce : la bestiole immonde

La puce est un insecte parasite sauteur qui peut mesurer de 1à 3 millimètres de long pour 1 à 2 de large.

Elle n'est généralement pas repérable à l'œil nu à cause de sa couleur brun-noirâtre. Vous pouvez cependant la détecter sur votre animal de plusieurs façons :

*Tout d'abord en passant un peigne à poux sur l'arrière de votre animal,
*
Vous pouvez ramasser des petits points noirs pris sous les poils,
*
Sous l'eau leur couleur passe du noir au rouge : il s'agit là d'excréments de puce.

Ces signes sont la preuve incontestable de la présence du parasite.

Les frottements successifs dus à la gêne provoquée par ces intrus peuvent entraîner :

*une poussée d'eczéma,
* une réaction allergique à la salive de la puce, qu'elle dépose en piquant : il perd alors des poils sur le ventre, le dos, et l'extrémité des pattes.

La puce se reproduit et pond très rapidement, il est donc important de traiter dès les premiers signes d'infestation, sinon gare à l'invasion !

Avec les fleurs ... le retour de la tique

La tique, au même titre que les fleurs, est aussi de retour. En effet, cet acarien des bois ne résiste pas au froid de l'hiver. A la première promenade d'été, elle risque d'attaquer !

Une fois installée sur votre animal, si elle est porteuse d'une maladie, la tique la transmettra dans les 3 jours à votre chien ou chat. En dessous de ce délai, votre compagnon, ne risque rien.

Il faut donc agir vite, d'autant que la présence du parasite est douloureuse pour lui. Il faut absolument l'enlever.

Une fois que la tique s'est bien restaurée du sang de votre animal, elle pond ses œufs puis se détache et tombe par terre, attendant qu'une nouvelle proie passe pour recommencer.

Il n'existe pas de race de chiens ou de chats plus exposés que d'autres, mais comme chez l'homme où certains sont plus sujets aux piqûres de moustiques il arrive que de malheureux animaux aient une "peau à tique". Protégez-les !

Pour ces deux parasites, la prudence est donc de mise. Tous les spécialistes (vétérinaires, pharmaciens) recommandent un traitement préventif, tout au long de l'année, qui reste le plus efficace. Vous éviterez ainsi à votre animal (et à vous-même) d'attraper ces bestioles et si par malheur il en attrape quand même, il en aura moins. Cette prévention doit être renforcée, en cas d'infestation saisonnière, pour un traitement ponctuel qui devra prendre également en compte l'environnement.

La tique : la bestiole qui pique !

La tique vit surtout dans les forêts giboyeuses, mais on en trouve également dans les parcs et jardins publics des agglomérations. Les animaux citadins ne sont donc pas à l'abri.

Ce parasite se pose sur votre animal. Accrochée aux couches supérieures de l'épiderme, la tique se gorge de sang, grossissant à chacun de ses repas : elle devient ainsi plus repérable.

Après avoir pondu, elle se détache et tombe à terre, dans l'attente d'une nouvelle proie. La tique peut transmettre des maladies graves, l'ehrlichiose et la maladie de Lyme.

Que le chien ait le poil long ou ras ne change rien, tous peuvent en attraper. Elle est seulement plus visible sur les chiens à poil ras.

La meilleure précaution est d'ausculter votre animal lorsque vous rentrez de promenade. Si une tique s'est accrochée vous sentirez une petite boule sous le doigt en le caressant. Il faut alors la lui enlever la plus rapidement possible, selon une méthode simple mais rigoureuse.

Pour retirer la tique :

* une fois la tique repérée sur votre animal,
* dégagez les poils puis frottez doucement, pendant 2 à 3 minutes, le parasite avec un coton imbibé d'éther pour l'endormir
* enlevez-la délicatement avec une pince à épiler ou un crochet à tique.
* surtout ne pas tirer brusquement, vous risqueriez de laisser la tête de la tique dans la peau de votre animal, ce qui pourrait causer des dégâts comme la formation d'un abcès ou d'un kyste.
* il existe également des feutres anti-tiques imprégnés d'insecticides, qu'il suffit d'appliquer sur l'acarien.

Les maladies

La tique peut être à l'origine de 3 maladies :

* La piroplasmose :
La tique ne transmet cette infection que si elle reste plus de 3 jours sur votre chien, et les chats ne l'attrapent pas. Les premiers symptômes se traduisent par des abattements, des poussées de fièvre, de l'anémie, de l'ictère (coloration jaune de la peau), ainsi qu'une teinte foncée des ruines. Dans ce cas il faut rapidement consulter un vétérinaire. Un vaccin existe, il peut être administré à votre chiot dès l'âge de 6 mois.
* La maladie de Lyme :
Cette maladie est probablement la plus connue parce que l'homme peut aussi la contracter. Les cas sont rares en France mais existent. La maladie de Lyme est difficile à diagnostiquer et aucun vaccin n'est disponible. Le seul moyen de l'éviter est d'administrer régulièrement à votre animal des antiparasitaires.
* L'ehrlichiose :
Plus répandue dans le sud et l'est de la France, cette maladie grave (souvent mortelle) peut être transmise par la tique brune. Seul un examen sanguin permet de la diagnostiquer un traitement antibiotique est indispensable. L'ehrliochiose humaine est plus rare, de plus la transmission directe du chien à l'humain n'a pas pour l'instant été prouvée.

La puce peut être à l'origine d'allergie grave :

* La D.A.P.P (Dermite par Allergie aux Piqûres de Puces) :
Il s'agit d'une allergie à la salive, très irritante, des puces, que celles-ci déposent lorsqu'elles piquent votre chien ou chat. La D.A.P.P peut entraîner des troubles cutanés, dus aux grattages successifs. Ces derniers peuvent engendrer une chute des poils sur le ventre, le dos et les extrémités des pattes. Cette allergie transmet également des troubles intestinaux par le biais d'un vers présent dans la salive de la puce. Seule solution : un traitement médical prescrit par un vétérinaire.

Un cas à part : la leishmaniose :

* La piqûre mortelle d'un phlébotome :
Le chien la contracte par la piqûre mortelle d'un phlébotome (moustique), présent principalement dans le bassin méditerranéen.
Une prévention efficace : faire porter à votre animal un collier antiphlébotome (renseignez-vous auprès de votre vétérinaire), aucun vaccin ne protégeant contre cette maladie où seuls les moustiques femelles piquent.
Les premiers symptômes se caractérisent par un amaigrissement, une perte d'appétit. Sachez que la leishmaniose est une zoonose, c'est à dire que le chien une fois infesté peut contaminer l'homme, chez qui cette maladie peut aussi s'avérer mortelle. Un traitement spécifique est nécessaire.

Spray, collier, poudre, lequel choisir ?


Parlez avec votre vétérinaire ou votre pharmacien pour trouver le traitement le mieux adapté.

Celui-ci dépend de la taille, l'âge, la race, du degré d'infestation de votre animal.

Pour une meilleure efficacité, n'hésitez pas à associer un traitement immédiat et un produit qui neutralise le cycle de reproduction des puces.

Il est également indispensable de traiter l'environnement de l'animal (panier, coussin, tapis) appartement, maison, voiture, pour stopper la prolifération des parasites.

Ceci peut être fait avec différents sprays, spécialement conçus pour désinfester le lieu de vie de votre chien ou votre chat.

Les différents sprays :

* Spray :
o Avantages : Facile d'utilisation, il agit quasi instantanément
Très pratique pour les chiens à poils longs
o Inconvénients : Il est difficile de définir la quantité de produit que l'on pulvérise sur son animal
Peu recommandé pour les chats qui ont généralement peur du spray

* Pipette ou spot-on :
o Avantages : Evite tous risques de surdosages
La quantité de produit est dosée en fonction du poids de votre compagnon
Pas besoin de répartir le produit sur l'ensemble de l'animal
On l'applique à la base de la tête, sur le cou, et il se propage de lui-même sur tout le pelage
Facile à utiliser sur des animaux remuants (notamment les chats)
o Inconvénients : Agit moins rapidement que le spray

* Poudre :
o Avantages : Efficacité rapide en cas d'infestation massive
Souvent disponible également en dosage spécial chiots ou chatons
o Inconvénients : Ne pas en mettre sur votre chat, lorsque la mention "ne pas avaler" est indiquée sur l'emballage. En se léchant, il va ingurgiter du produit ; ce qui peut avoir des conséquences terribles.
Peu pratique, notamment pour un animal remuant : on en met souvent plus par terre que sur l'animal.

* Shampooing :
o Avantages : Bon traitement de prévention
S'intègre à l'occasion des soins habituels
Peut être utilisé en complément d'autres méthodes
o Inconvénients : Moins actif que les sprays et les pipettes
Difficile, parfois de laver un chat

* Collier :
o Avantages : Facile d'utilisation
Limite le risque d'invasion
Les colliers anti-tiques ont de très bons résultats
Peut être utilisé en complément d'autres méthodes
o Inconvénients : A éviter si vous avez de jeunes enfants. En caressant l'animal ils peuvent toucher le collier et auront de l'antiparasitaire sur les mains. S'ils les portent à leur bouche, ils peuvent s'empoisonner
L'efficacité des modèles combinant anti-puces et anti-tiques est moindre
Il faut le renouveler régulièrement, sa durée d'action étant relativement limitée.
Pas assez puissant pour éradiquer une infestation

Conseils complémentaires concernant les antiparasitaires

L'achat d'antiparasitaires effectué, les choses sérieuses commencent. En plus des recommandations indiquées sur les notices, qu'il faut lire très attentivement, voici quelques conseils toujours utiles dans cette lutte :

* Le port de gants est fortement recommandé le temps de l'application. Sinon, lavez-vous les mains juste après, longuement et soigneusement.

* Ne fumez pas pendant la durée de l'application. Vous pourriez avoir du produit sur les doigts, qui vous intoxiquerait en imprégnant le papier de votre cigarette.

* Ne touchez pas votre chien ou votre chat après l'avoir recouvert de produit, quel qu'il soit, et évitez de le caresser dans les heures qui suivent.

* Ne traitez pas seulement l'animal qui se gratte mais également les autres, si vous en avez plusieurs.

* Evitez de le laver 48h avant et surtout 48h après le traitement.

* Appliquez la bonne quantité de produit, à même la peau si il le faut.

* Brossez toujours l'animal à rebrousse-poil pour bien répartir le traitement en spray ou en poudre sur toute la longueur des poils.

* Pour traitez les zones proches de la tête de l'animal, déposez la lotion dans le creux de la main et frottez doucement, afin d'évitez la pulvérisation dans les yeux.

* Vermifugez toujours votre compagnon après une infestation de puce.

* N'oubliez pas d'assainir son lieu de vie, appartement, maison, niche mais aussi voiture. Même chose pour les paniers et les coussins et les endroits où il a l'habitude de s'installer.

* Retirez tous les autres êtres vivants de la pièce que vous traitez (poissons, rongeurs, lapins). Ne les réintroduisez dans la pièce que 3 heures au moins après les pulvérisations.

* Pensez à mettre à l'abri les jouets, gamelles, et autres accessoires que votre animal pourrait lécher ensuite.

* Aérez aussitôt les pulvérisations terminées.

* Mettre des feuilles de menthe dans la maison pour eliminer les puces de vos animaux domestiques.


--------------------
Haut de pagePages : 1  
 
 Forum de Choopeta  Les chiens  Les parasitesNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
 
créer forum