Ce site utilise des cookies pour améliorer votre navigation, pour permettre la mesure d'audience et à des fins publicitaires. Les données collectées peuvent être partagées avec des tiers.X
 
 
Forum de Choopeta
Administrateurs : vanille300
 
 Forum de Choopeta  Associations de protection des animaux 

 WWF

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
vanille300
Administratrice
   Posté le 22-05-2006 à 20:18:43   Voir le profil de vanille300 (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à vanille300   

http://www.wwf.fr/index2.php





--------------------
vanille300
Administratrice
   Posté le 24-05-2006 à 09:16:43   Voir le profil de vanille300 (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à vanille300   

Investir propre: le WWF-France lance un fonds commun de placement

Les investisseurs peuvent désormais placer leur argent sous le signe du panda, emblème du WWF, première ONG mondiale de défense de la nature, qui lance en France un fonds de placement éthique, sensible à la protection de l'environnement.

Dans la catégorie ISR (Investissement socialement responsable), le Living Planet Fund (LPF), déjà commercialisé en Suisse, en Italie et en Allemagne et officiellement présenté mardi à Paris, écarte les entreprises peu scrupuleuses sur le plan de l'environnement ou du social.

"Il exclut les sociétés travaillant dans la production d'armes, le nucléaire, le tabac, l'alcool, les organismes génétiquement modifiés et les jeux de hasard", expose Cédric Du Monceau, directeur général du WWF-France.

"Investir dans le LPF, c'est porter de l'intérêt aux conséquences des activités industrielles sur la qualité de notre environnement et de notre bien-être", indique la brochure. M. Du Monceau souligne que le WWF - qui y a placé 40% de ses actifs - a pris l'initiative de ce produit financier.

"Conformément aux exigences du WWF, le fonds a été constitué à partir de quatre série d'indicateurs, outre la performance financière", explique Olivier de Guerre, de PhiTrust, société chargée de commercialiser le Living Planet Fund en France: "leur prise en compte de l'environnement, leur processus de production, leur comportement social et leur respect des normes certifiées".

Sur 2.500 sociétés internationales analysées, 500 ont été retenues: 350 dans la catégorie "leader", les poids lourds comme Philips, Vodafone, Toyota (pour sa voiture hybride Prius) et 150 dans la catégorie des "innovateurs", présents dans les secteurs des énergies renouvelables, de l'alimentaire bio ou équitable, comme Precious Wood au Brésil, engagé dans la gestion durable des forêts.

De droit luxembourgeois et exclusivement composé en actions internationales, le fonds est géré par la banque UBS Global Asset Management à Zurich et la banque Sarrasin à Bâle, en Suisse. Il est désormais disponible dans toutes les banques et également sur internet, à 500 euros la part pour les particuliers et 500.000 pour les institutionnels.

Le Fonds est composé uniquement en actions internationales, dont 50% d'entreprises nord-américaines (le total de l'actif s'élève aujourd'hui à 20 millions d'euros). Le WWF est rémunéré sur une fraction des frais de gestion.

"Nous n'en attendons pas des recettes miraculeuses, souligne M. Du Monceau. Nous voulons surtout donner l'occasion aux particuliers de soutenir les acteurs ayant une approche d'anticipation sur l'environnement".

L'investissement socialement responsable, estime le WWF, apparaît comme un outil de plus en plus efficace pour modifier les comportements des multinationales et préserver la planète.

Selon Gianreto Gamboni, d'UBS, qui gère le fonds en Suisse depuis quatre ans, "la demande pour ce type de placement en Europe est bien supérieure à l'offre". Actuellement, les investisseurs se partagent pour moitié entre particuliers et institutionnels", estime-t-il. "Il y a ceux pour qui l'éthique prime, mais je suis persuadé que beaucoup misent aussi sur le développement de secteurs comme l'énergie renouvelable", ajoute M. Gamboni.

Le fonds se veut sûr et prudent, souligne M. de Guerre: "C'est un produit de long terme, on parle de développement durable", sourit-il. Il ne doute pas, par ailleurs que cette initiative puisse rapidement tenter d'autres ONG.

(Les performances sont consultables sur le site: www.livingplanetfund.com)




--------------------
vanille300
Administratrice
   Posté le 25-04-2007 à 10:38:09   Voir le profil de vanille300 (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à vanille300   


Le Fonds mondial pour la nature (WWF) a annoncé lundi que l'un des derniers léopards de l'Amour, dont il ne reste qu'une trentaine d'individus en Extrême-Orient russe, avait été abattu.

La femelle léopard a été tuée par un chasseur à la mi-avril dans le parc naturel Barsovy, près de la rivière Alimovka, non loin de la frontière chinoise dans l'Extrême-Orient russe, selon des experts britanniques, cités par l'antenne locale de WWF.

Atteint par une balle dans le dos, l'animal a été "achevé par des coups à la tête portés par un objet lourd", selon un communiqué du Fonds mondial pour la nature.

"Au cours des cinq dernières années, c'est le troisième léopard qui trouve la mort sur ce territoire", a indiqué dans ce document, le coordinateur du WWF pour l'Extrême-Orient, Sergueï Khokhriakov.

Selon le dernier recensement effectué par des écologistes russes et américains, il ne resterait dans la région qu'entre 25 et 34 léopards vivant dans trois réserves naturelles le long du fleuve Amour.

WWF avait dénoncé la semaine dernière la menace pour la survie du fauve que représentait l'importante présence humaine dans ces réserves.

Chaque léopard de l'Amour tué peut rapporter jusqu'à 5 000 dollars aux braconniers, qui ne risquent en retour qu'une amende de 20 000 roubles (environ 800 dollars), selon l'Agence de surveillance écologique russe (Rosprirodnadzor).

--------------------
Haut de pagePages : 1  
 
 Forum de Choopeta  Associations de protection des animaux  WWFNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
 
créer forum